Comment utiliser la loi de Parkinson à votre avantage ?

Comment utiliser la loi de Parkinson à votre avantage ?

Qui n’a jamais entendu parler de la Loi de Parkinson ? Savez-vous vraiment en quoi, consiste-t-elle et surtout comment l’utiliser ? 

Est-ce que vous avez des tâches ou même des projets à rallonges qui prennent beaucoup de temps ? Pensez-vous pouvoir réaliser toutes les tâches que vous souhaitez faire dans une seule même journée ? Pour beaucoup, cela semble infaisable, et c’est normal.

Rassurez-vous, il existe une personne du nom de Cyril Northcote Parkinson qui s’est penché sur le sujet et a découvert, au travers de ses travaux un phénomène commun à notre nature Humaine.

Comment utiliser la loi de Parkinson à votre avantage ?

La Loi de Parkinson qui est apparue pour la première fois en 1955 dans un article de The Economist intitulé “Parkinson’s Law ».

Cette loi pourrait se résumer simplement à : Travailler moins et mieux.

C’est tout pour moi. Bonne journée !

Non, je plaisante. Rassurez-vous !

Alors qu’est-ce que la Loi de Parkinson dans le détail ?

La loi de Parkinson peut s’illustrer de la manière suivante : si vous donnez deux semaines pour réaliser un travail qui peut être réalisé en une semaine, la réalisation de ce travail prendra effectivement deux semaines.

Pour faire court, on peut observer que tout travail tend à se dilater dans le temps qui lui est impartie.

Il y a même pire !

Si vous avez une tâche sans limite de temps pour la réaliser, celles-ci s’éternisent ou vous n’allez peut-être jamais la finir. Cela veut par conséquent aussi dire que, si je me fixe un délai d’une semaine pour une tâche, je vais mettre une semaine et si je me fixe un délai d’un mois cela me prendra un mois.

La loi de Parkinson autrement

On parle presque toujours de la loi de Parkinson vis-à-vis du temps nécessaire pour effectuer une tâche, mais ce principe peut être étendu à d’autres domaines que la gestion du temps et la productivité personnelle.

Plus précisément, une version étendue et plus généralisée de la loi de Parkinson est que “le travail s’étend pour consommer les ressources disponibles pour son achèvement”. Cela signifie essentiellement qu’une fois que les ressources, telles que le temps, l’argent et l’effort, sont mises à disposition pour une certaine tâche, les gens ont tendance à les utiliser toutes, même dans les cas où elles ne sont pas utiles.

Par exemple : Un chef de projet qui a un budget de 400 000€  et 3 ingénieurs dans sa team, va trouver des solutions pour 400 000€ et utilisez toutes ses ressources alors qu’il aurait peut-être pu répondre au même besoin pour deux fois moins d’euro et de ressource.

Cela signifie que tout comme les personnes ont tendance à prendre autant de temps qu’ils en ont à leur disposition lorsqu’ils doivent accomplir une tâche, elles ont aussi tendance à utiliser toutes les ressources disponibles, qu’ils en aient besoin ou non.

Comment s’en servir à son avantage ?

  1. Commencez par faire une liste de vos tâches à accomplir.
  2. Estimez le temps que vous pensez prendre et divisez-le par deux. Oui par deux. Vous devez considérer le fait de se fixer un délai comme crucial pour avancer.
  3. Utilisez ce désir humain et instinctif de compétition qui alimente vos journées pour réussir à gagner un contre vous-même. Vous devez gagner contre la montre ; efforcez-vous de la battre comme si c’était votre adversaire, sans prendre de raccourcis et en produisant une production de mauvaise qualité.

Vous avez pleins d’autres chose à faire dans la journée, alors essayez de gagner du temps sur vos tâches.

Au début, il s’agira en partie de voir la précision de vos projections de temps pour les tâches. Certaines peuvent être parfaites au départ, d’autres peuvent être gonflées. Il se peut que vous ne puissiez pas respecter les délais prévus lorsque vous réduisez de moitié le temps alloué, alors essayez d’allonger les délais. Ne revenez pas directement à l’allocation de temps initiale, car il peut y avoir une durée optimale entre les deux.

Garder bien en tête est que le travail peut bien souvent se dilater à l’infini, mais il ne peut pas se contracter à l’infini.

Astuce :

Si vous travaillez sur un ordinateur, un Timer vous sera très utile lorsque vous commencerez vos tâches. Il vous fera également gagner un peu de temps, car il vous permet de voir d’un seul coup d’œil combien de temps il vous reste.

Comment utilisez-vous la Loi de Parkinson à votre avantage ?

Commentez ci-dessous 😊

Lien des études sur la Loi de Parkinson.

Comment vaincre ses peurs ? L’étape clef !

Comment vaincre ses peurs ? L’étape clef !

Comment vaincre ses peurs !

Vous est-il déjà arrivé d’avoir peur lorsque vous commencez une nouvelle activité ? Peur de ne pas savoir comment faire les choses correctement ?

Pourquoi pensez-vous qu’il y a tellement de personne qui n’osent pas passer à l’action par peur d’échouer ou du regard des autres ? C’est tout simplement, car elles manquent d’éducation pour avoir assez de confiance en elles pour se lancer.

Une bonne façon de surmonter la peur est de vous éduquer pour que votre peur tombe dans l’oubli.

Comment vaincres ses peurs

Prenons un exemple

La plus grande peur de la plupart des gens : la prise de parole en public.

La prise de parole en public comporte de nombreuses variables : écrire et organiser le discours, le prononcer avec confiance, la variété vocale, le volume et la hauteur de la voix, les gestes, le langage corporel, le contact visuel, les aides visuelles, l’atteinte des objectifs du discours, la connexion avec le public, l’adaptation à la réponse du public, etc.

Si vous n’avez pas de connaissances spécifiques sur la façon de faire ces choses, cela ressemblera simplement à rien et surtout plein d’incertitudes et d’accablements, et la peur sera la réponse naturelle à cette expérience.

Regardez n’importe quel acteur ou actrice à l’aise dans son rôle : tout ce que cette personne fait semble si naturel – elle devient son personnage. Mais ce que vous ne voyez pas, ce sont tous les petits pas subtils qui ont été faits sur une période de plusieurs années pour atteindre ce niveau de compétence. Allez lire mon article sur l’effet cumulé

L’une des raisons pour laquelle les gens peuvent être véritablement confiants au lieu d’avoir peur devant une caméra ou sur une scène est qu’ils ont pris le temps d’apprendre exactement ce qu’il faut faire. À force de répétition, vous gagnerez en confiance et surtout serez bien plus à même de vous montrer et de sortir de votre zone de confort.

La bonne façon de faire :

Si vous développez progressivement vos compétences en apprenant d’autres personnes qui les ont décomposées en petits morceaux, alors votre peur diminue à force de pratiquer. Vous allez utiliser le miroir de ce que vous voyez sur l’autre personne. C’est-à-dire que vous allez reprendre les mêmes mimétiques, la même intonation ou séquencèrent de parole par exemple.

En vous éduquant et en vous entraînant jour après jour, vous allez développer une certaine compétence et maîtrise de ce que vous avez appris et par conséquent débloquer toutes les peurs que vous avez pu avoir par le passé.

Lorsque vous savez quoi faire, non seulement vous cessez d’avoir peur, mais vous commencez en fait à accueillir l’objet de votre peur. L’éducation est un moyen puissant de détruire la peur.

L’incertitude engendre la peur ; la connaissance elle, la tue. Retenez bien ça.

Il est peu probable que vous ayez peur de ce pour quoi vous êtes doué, donc un bon moyen de vaincre une peur est de s’engager à étudier et à maîtriser ce qui vous fait peur.

Ainsi, vous prenez le contrôle de l’objet de votre peur en lui faisant face. Si vous avez peur de parler en public, apprenez à parler. Si vous avez peur de vous lancer dans une nouvelle activité, lisez des livres sur le sujet et formez-vous. Le temps fera disparaître la peur à mesure que vos connaissances évoluent.

Dans tous les cas, ne prenez jamais la fuite et persévérez jusqu’à atteindre votre but.

Je trouve passionnant le fait de pouvoir apprendre tous les sujets qui nous passionnent. Rendez-vous compte des différentes peurs que vous avez pu avoir dans le passé. Il y en a eu n’est-ce pas ?

Comment vaincres ses peurs

On ne s’en rend même pas compte avec le temps, mais les peurs que nous avons surmontées par le passé ne sont pas plus importantes que celles que nous avons en nous et devant nous. Je suis prêt à parier que vous avez dû vous éduquer pour les surmonter.

Comment s’éduquer efficacement pour vaincre ses peurs ?

Pour beaucoup de personne, l’éducation est associée à leur scolarité. Pour moi, il n’en est rien. Certes, la scolarité nous enseigne les bases, mais elle n’est pas faite pour vous éduquer et encore moins sur ce qui vous fait réellement vibrer. C’est à vous de prendre les reines de votre éducation pour être la personne que vous souhaitez être réellement.

Pour vous éduquer efficacement, vous devez avoir un environnement centré sur ce que vous souhaitez apprendre ou sur la peur que vous souhaitez surmonter.

Cet environnement peut se composer de :

  • Lectures
  • Personnes qui ont déjà l’éducation qu’il vous manque
  • Podcasts en lien avec votre domaine d’apprentissage
  • Groupes Facebook
  • Vidéos Youtube
  • Masterclass
  • Événements comme des séminaires, apéros Meetup etc…

Exemple : Si vous souhaitez devenir un excellent orateur, vous allez commencer par lire des livres sur les techniques de communications, sur le langage corporel, etc… Vous allez vous rendre sur des chaînes YT qui traitent du sujet et vous rendre à des ateliers de parole.

Vous devez avoir un rituel d’activités qui vous font grandir sur votre prise de parole. Vous devez trouver des personnes qui sont des exemples pour vous, des mentors et surtout, vous devez pouvoir discuter avec des personnes qui sont dans la même situation que vous pour ne pas vous sentir seul face à vos peurs.

Y a t’il d’autres façons de tuer nos peurs ?

Beaucoup de personne vont vous dire de pratiquer la méditation, la concentration, les citations positives et différents mantras. C’est vrai, cela peut vous aider à surmonter vos peurs. Mais qu’à un instant T.

Prenons l’exemple d’un entretien d’embauche : Vous avez les compétences et les connaissances nécessaires pour être à la hauteur du poste auquel vous avez postulé. Du moins vous pensez les avoir car vous vous êtes formé et par conséquent vous n’avez pas de peurs particulières sur le job en lui-même.

Néanmoins, 30 minutes avant l’entretien, vous êtes stressé. À ce moment-là, oui, les pensées positives, la méditation ou la concentration vont vous être utiles car vous maîtrisez votre sujet et vous devez simplement vous mettre dans le bon état d’esprit pour ne pas perdre vos moyens.

Il ne faut pas sauter les étapes, s’éduquer est, et restera toujours, la première pour surmonter vos peurs.

Qu’en pensez-vous ?

Laissez-moi en commentaire ce que vous en pensez. Comment surmontez-vous vos peurs ? 😊

 

Cette vidéo de Tim Ferriss m’a inspirée pour écrire cet article.

Transforme ta vision avec le livre : Optimise

Transforme ta vision avec le livre : Optimise

Livre « Optimise » 147 pages écrit par Auriane Elion

Livre optimise

Le livre Optimise est un livre composé de deux parties

  1. Une première partie dédié à votre propre développement
  2. Une deuxième partie dédiée à votre développement professionnel.

Je considère le livre Optimise comme un très bon livre d’introduction au développement personnel. En effet, Auriane, fort d’une expérience dans le domaine des ressources Humaines vous ouvres la voix des possibles en exposant tous les principes de base de développement personnel.

Cela va du Mindset à la Loi de l’attraction, en passant par le changement de votre zone de confort. Le tout illustré par des exemples concrets.

Première partie du livre :

La première partie s’oriente donc sur votre propre personne. Vous allez découvrir ce que j’appelle une belle boite à outils pour vous améliorer ou simplement mettre en lumière des concepts qui s’appliques bien dans votre quotidien. Le but de cette partie est d’égayer votre esprit, vous montrer la route à prendre pour rentrer dans une boucle d’amélioration continue.

Voici quelques exemples des concepts expliqués dans le livre :

  • La loi de l’attraction
  • La discipline
  • Comment atteindre votre excellence
  • Comment sortir de sa zone de confort

Je trouve personnellement cette première partie agréable à lire. Auriane à les mots pour expliquer ces concepts. Bien que je lise énormément de livre en développement personnel, j’ai quand même appris des choses au travers de cet première partie. En effet, ce livre est sortie en juillet et contient des exemples récent. Il est donc plus simple de reconnaitre des événements pour un « jeune » public.

« Que celui qui est déterminé agisse, Que celui qui doute essaies, Mais que celui qui ne croit pas se taise. » 

Landryne Auriane Elion

Deuxième partie du livre :

La seconde partie est orientée sur votre développement professionnel. Fort de son expérience en RH, l’auteur vous confie ses conseils pour réussir votre futur carrier professionnel dans un monde en plein changement. Entre crise économique, crise sanitaire et type de profil recherché, les codes de l’emplois sont en train de changer et c’est à vous de vous y adapter pour sortir du lot.

Dans cette partie vous allez découvrir comment développer votre carnet d’adresse, quelles sont les nouveaux métiers du moment et surtout comment vous former pour acquérir de nouvelles compétences.

Entre un mélange de conseil pratico-pratique, et développement personnel, vous allez apprendre tous les codes nécessaires pour entamer avec réussite une carrière professionnelle digne de ce nom.

Conclusion

J’ai particulièrement appréciée la lecture de ce livre qui je trouve, est une très bonne introduction au monde de la perpétuelle amélioration. Si vous cherchez un livre pour introduire le développement personnel ou vous donner goût, foncez. Vous ne perdrez pas votre temps en lisant ce livre.

Je le recommande 😊

Durée de lecture : 1,5 Heures

J’espère que cet article vous a plu et vous a donné envie de lire ce livre.

N’hésitez pas à me faire part de votre avis en commentaire.

Merci pour le temps passé à me lire, et si vous avez aimé cet article : allez voir les autres articles de livre du blog.

L’IKIGUY  😀

Commander

 

Vous pouvez recevoir gratuitement le livre sous format audio en souscrivant à l’offre d’essais Audible.

En plus, si vous êtes déjà abonné à Amazon Prime, vous recevrez 2 livres audio offerts grâce à mon lien d’affiliation ci-dessous :

Lien pour l’offre d’essai Audible Amazon Prime (2 livres offerts)

Lien pour l’offre d’essai Audible standard (1 livre offert)

En toute transparence, cet article contient des liens affiliés. Je participe au programme d’affiliation d’Amazon.fr, qui permet à de petits sites comme le mien, de percevoir une rémunération pour le travail fourni. Je touche une commission pour chaque article acheté par le biais de mes liens Amazon.fr. Vous ne payez absolument aucun supplément, mais par contre vous m’aidez à faire vivre le blog ! Merci pour votre soutien 😊

Comment changer sa vision du monde ? Du livre Factfulness

Comment changer sa vision du monde ? Du livre Factfulness

Livre « Factfulness » 395 pages écrit par Hans Rosling

La vision du monde que l’on a acquis au cours de notre vie est sans doute erronée par toutes les informations que l’on nous bassine à longueur de journée. Que ce soit à l’école des nôtres plus jeune âge, ou tout au long de notre vie dans les média et les journaux, les informations que l’on nous montre fausse totalement notre vision du monde.

Saviez-vous qu’il n’y a plus de différence notable entre riche et pauvre ? Il n’y a plus de faussé entre les deux. Des aujourd’hui arrêtez de penser qu’il y a les pauvres et le riches.

Il y avait effectivement un fossé entre les moyens des riches et des pauvres mais ce n’est plus le cas. Les “pauvres“ atteignes petit à petit le même niveau de vie que les “riches“. Alors comment pouvez-vous changer votre vision du monde ? C’est ce que Hans Rosling vous montre au travers de son livre Factfulness. 

Comment changer sa vision du monde ? Factfulness

Cela est très bien et va dans le bon sens. Regardez par exemple la vidéo ci-dessous qui montre l’évolution de l’espérance de vie et le revenu des habitants de tous les pays du monde depuis 1800.

Vous pouvez clairement voir l’évolution drastique de l’espérance de vie qui atteint les 60 ans pour le Somali qui accélère son développement de 1945 à 2019 et cela ne cesse de s’améliorer.

Un autre exemple bien parlant : En 1966, la moitié du monde vivait dans une pauvreté extrême. Elle était tombée à 9 % en 2017 et ne cesse de décroitre. Est-ce que l’on en entend souvent parler ? Jamais.

Les quatre niveaux de richesse :

Vous pouvez également constater sur le graphique que l’auteur propose un nouveau cadre de réflexion sur le monde. En effet, Hans propose quatre groupes de revenus allant de 1 à 4 :

Niveau 1 : Un milliard de personnes vivent au niveau 1. C’est ce que nous appelons la pauvreté extrême. Si vous êtes au niveau 1, vous survivez avec moins de 2 dollars par jour et vous vous déplacez en marchant pieds nus. Votre nourriture est cuite sur un feu ouvert, et vous passez la plupart de votre journée à vous déplacer pour aller chercher de l’eau. La nuit, vous et vos enfants dormez sur un sol en terre battue.

Niveau 2 : Trois milliards de personnes vivent au niveau 2, entre 2 et 8 dollars par jour. Le niveau 2 signifie que vous pouvez acheter des chaussures et peut-être un vélo, donc il ne faut pas tant de temps pour obtenir de l’eau. Vos enfants vont à l’école au lieu de travailler toute la journée. Le dîner est préparé sur une cuisinière à gaz et votre famille dort sur des matelas au lieu de dormir par terre.

Niveau 3 : Deux milliards de personnes vivent au niveau 3, entre 8 et 32 dollars par jour. Vous avez l’eau courante et un réfrigérateur chez vous. Vous pouvez également vous offrir une moto pour faciliter vos déplacements. Certains de vos enfants commencent (et même terminent) le lycée.

Niveau 4 : Un milliard de personnes vivent au niveau 4. Si vous dépensez plus de 32 dollars par jour, vous êtes au niveau 4. Vous avez au moins un niveau d’études secondaires et pouvez probablement vous permettre d’acheter une voiture et de prendre des vacances de temps en temps.

Si vous êtes en train de me lire c’est que vous vous situez probablement au niveau 3 ou 4.

Pourquoi est-ce important d’avoir une vision du monde juste ?

Il paraît évident que nous avons tous une vision sur le monde qui est différente. Nos avis divergent et tant mieux ! Mais ce que cherche à mettre au grand jour l’auteur est qu’il est difficile d’enregistrer et de visualiser des progrès si vous divisez le monde entre pays riches et pays pauvres. Lorsque ce sont les deux seules options que vous avez en tête, vous avez plus de chances de penser que quiconque n’a pas une certaine qualité de vie est “pauvre”. En plus de cela, vos pensées vont être formatées pour être fixées sur les événements négatifs qui au passage sont bien moins fréquents que les événements positifs. Le problème est que l’on vous montre uniquement les choses négatives à en oublier tous les merveilleux progrès que l’on a tous les jours.

Avez-vous déjà entendu à la radio/TV : Félicitation, il y a 102 465 avions qui ont décollé et atterrit sans accroc aujourd’hui. Sans doute que non. Par contre s’il y a 1 seul crache d’avion, vous l’entendrez pendant plusieurs jours pour vous montrer que rien n’est sur dans notre monde…

Méfiez-vous de tout ce que l’on vous donne comme information et chercher toujours à avoir des données factuelles.

Les 10 points pour changer sa vision du monde

La plus grande partie du livre est consacrée à dix instincts qui nous empêchent de voir le monde de façon réaliste. Ces instincts vont de l’instinct de peur (nous prêtons plus d’attention aux choses effrayantes) à l’instinct de taille (les chiffres isolés semblent souvent plus impressionnants qu’ils ne le sont en réalité), en passant par l’instinct d’écart (la plupart des gens se situent entre deux extrêmes). Avec chacun d’eux, il offre des conseils pratiques sur la manière de surmonter nos préjugés innés. Vous retrouverez ci-dessous les 10 instincts en question :

  1. Instinct du fossé : le monde est divisé en deux, cet instinct favorise les visions binaires.
  2. Instinct négatif : nous fait dire que « le monde va de plus en plus mal » et idéaliser le passé.
  3. Instinct de la ligne droite : « la population mondiale est juste en train d’augmenter sans cesse ».
  4. Instinct de la peur : favorise l’attention sélective pour préférer les histoires les plus dramatiques.
  5. Instinct de la taille : fait perdre le sens des proportions et pousse à surestimer un chiffre isolé.
  6. Instinct de généralisation : nous emmène vers des conclusions hâtives. « Ils sont tous pareils ».
  7. Instinct de la perspective unique : l’idée simple qui conduit à l’idée simpliste.
  8. Instinct de la destinée : «  ça a toujours été comme ça et ça ne changera pas demain ».
  9. Instinct du blâme : c’est simple, il y a des méchants coupables (« les médias », « les riches »…).
  10. Instinct d’urgence : le « maintenant ou jamais » qui annihile notre esprit critique.

Conclusion

Pour conclure, ce livre m’a permis de mettre en évidence la réalité, d’ouvrir ma vision sur le monde actuel et surtout d’avoir une vraie méthode d’analyse sur ce qui est montré et dit au sujet de différents événements. 

Ce livre va forcément vous apprendre quelque chose de bénéfique. Je le conseille à tout le monde. 

Penser clairement s’apprend et je peux vous assurer qu’avec ce livre vous aurez une très bonne base.

Ce qui est encore plus important pour moi est la vision bien plus positive que vous aurez une fois ce livre terminé. C’est dingue à quelle point nos pensées peuvent êtres manipulés par les médias et les “on dit”… Bref lisez ce livre ! 

Durée de lecture : 4 Heures 

J’espère que cet article vous a plu et vous a donné envie de lire ce livre.

N’hésitez pas à me faire part de votre avis en commentaire.

Merci pour le temps passé à me lire, et si vous avez aimé cet article : allez voir les autres articles de livre du blog.

L’IKIGUY  😀

Commander

 

Vous pouvez recevoir gratuitement le livre sous format audio en souscrivant à l’offre d’essais Audible.

En plus, si vous êtes déjà abonné à Amazon Prime, vous recevrez 2 livres audio offerts grâce à mon lien d’affiliation ci-dessous :

Lien pour l’offre d’essai Audible Amazon Prime (2 livres offerts)

Lien pour l’offre d’essai Audible standard (1 livre offert)

En toute transparence, cet article contient des liens affiliés. Je participe au programme d’affiliation d’Amazon.fr, qui permet à de petits sites comme le mien, de percevoir une rémunération pour le travail fourni. Je touche une commission pour chaque article acheté par le biais de mes liens Amazon.fr. Vous ne payez absolument aucun supplément, mais par contre vous m’aidez à faire vivre le blog ! Merci pour votre soutien 😊

Comment réussir à penser long terme plutôt que court terme ?

Comment réussir à penser long terme plutôt que court terme ?

Nos choix quotidiens sont bien souvent portés vers des choix court terme plutôt que sur des choix longs termes. L’être Humain a du mal à voir les bénéfices longs termes d’un choix aussi petit soit-il qui semble avoir aucun impact réel sur votre vie. En fonction de votre perception des choses et de votre état d’esprit, vous allez soit chercher du plaisir à court terme, ou penser aux bénéfices longs termes de vos choix.

Prenons deux exemples :

1) Demain je vous propose de manger une glace tous les jours après votre repas. Vous allez sans doute accepter pour satisfaire un besoin court terme qui est de combler une faim et en même temps sécréter des hormones de plaisir court terme. En revanche, cette glace qui vous procure un plaisir sur le moment va vous faire prendre des kilos en plus sur le long terme.

2) Une personne souhaite améliorer ses finances et gagner plus d’argent. Elle a pour habitude de s’arrêter tous les matins dans un café à la mode pour prendre un bon Latte Macchiato qui coûte 5 €. Finalement, cette personne va dépenser 1825 € chaque année alors que si elle le fait elle-même cela va peut-être lui couter 80 centimes soit 292 €. Cette différence de 1533 € peut clairement lui changer la vie si elle l’investissait chaque année cet argent pendant 10 ans sur un fond d’investissement ou tout autre placement.

Avec un rendement de 8 % (Qui est la moyenne du rendement en bourse) cette personne aurait placé 22 691€ dont 7 611€ d’intérêt composé.

Penser long terme

Je vous invite à lire l’article sur le livre “L’effet cumulé” pour en apprendre plus sur le sujet.

L’être Humain cherche donc en priorité à trouver du plaisir sur le moment et rester dans son confort quotidien sans s’interdire ou s’infliger une souffrance.

À votre avis, pourquoi y a t’il tellement peu de sportif et de plus en plus de programme minceur sur le marché ? Ces personnes préfère faire un régime minceur qui aura des effets court terme, plutôt que de se lancer dans une démarche de long terme avec des routines incluant une bonne hygiène de vie et du sport.

Alors comment réussir à penser sur le long terme ?

Je dirais qu’il n’y a pas de réponse miracle à cette question. Chaque personne doit pouvoir prendre suffisamment de recul pour savoir quel impact aura tel ou tel actions.

Pour réussir à penser sur le long terme il faut également savoir vers ou l’on souhaite aller ? Quelles sont mes objectifs, mon pourquoi ?

Commencer par définir cela, posez-vous les bonnes questions avant de continuer votre vie la tête dans le guidon à suivre la même routine par contrainte plutôt que de votre propre volonté.

Une fois que vous avez défini cela correctement, vous serrez en accord avec vous-même et aurez forcement un mode de pensé bien plus long terme que juste vous faire plaisir à court terme.

Avez-vous déjà cherché qu’elle est votre réelle source de motivation, pourquoi est-ce que vous continuez à avancer chaque jour ? Avec un but précis tout prend bien plus de sens.

Commencez par faire cela.

Le modèle de transition pensée court terme vers pensée long terme.

Il y a un modèle plus ou moins typique lorsque l’on passe des pensée court terme aux pensée long terme.

Étape 1 : Durant les 90 premiers jours, vous allez combattre toutes vos vieilles habitudes et vos systèmes habituels qui renforcent votre ancien comportement. Vous allez devoir faire preuve d’autodiscipline, de mise à plat de vos comptes et d’acharnement qui va être nécessaire pour vous aider à surmonter la difficulté de satisfaire vos envies immédiates.

Étape 2 : Après les 90 premiers jours, vos nouveaux systèmes et habitudes de support sont en place et votre engagement envers votre nouveau processus est bien ancré. Cela devient beaucoup plus facile, mais attention, vous êtes toujours sujet à une rétrogradation.

Étape 3 : Après la première année, les récompenses de votre nouveau comportement deviennent évidentes et renforcent un sentiment de validité de vos nouvelles habitudes.

En fonction de vos choix, vous aurez peut-être amélioré vos finance, réduit vos dépenses et crée une source de revenu secondaire, améliorer votre santé mentale ou autre… Plus important encore, vous commencez à vous sentir bien différent, vous avez grandi et ce n est que le début. Vous vous sentez plus fort, plus heureux et plus satisfait puisque vous commencez à vivre en harmonie avec ce qui est le plus important dans votre vie. Vous avez fait une parfaite transition d’état d’esprit. Bravo !

Étape 4 : La dernière étape est réussie quand vous pouvez revoir votre ancienne façon de vivre comme inconcevable. Exactement comme un non-fumeur a de la difficulté à comprendre pourquoi quelqu’un se détruit volontairement sa santé avec des toxines. Vos nouveaux modèles font maintenant partie de vous et le processus de création de richesse est non seulement agréable, mais les récompenses le rendent positivement addictif.

Voilà le cheminement que vous devez réaliser pour changer votre mode de pensée. Cela est long oui, mais bien plus bénéfique que de rester dans sur des pensées court terme toute votre vie.

Les personnes qui pensent uniquement au court terme se retourneront une fois leur tant attendu retraite et verront qu’elle son toujours vécu sans ligne de conduite vers ce qu’elle souhaite réellement.

Comment être de bonne humeur ? 5 étapes clefs

Comment être de bonne humeur ? 5 étapes clefs

Quand je suis heureux, je vois le bonheur chez les autres. Quand je suis compatissant, je vois la compassion en d’autres personnes. Quand je suis plein d’énergie et d’espoir, je vois des possibilités tout autour de moi. Mais quand je suis en colère, je remarque que les autres sont — sans raison — sur la défensive. Quand je suis déprimé, je remarque que les gens ont l’air triste. Quand je suis fatigué, le monde me semble ennuyeux et sans intérêts.

Ce que je suis au moment présent, est ce que je vois ! Rien de plus et rien de moins.

Exemple : Si vous conduisez dans une grande ville et que vous vous plaigniez, en disant : «Que cet endroit est moche et pollué, vivement que je sorte de là pour respirer ! »

Vous déclarez vraiment que vous ne supportez pas l’air pollué à l’endroit où vous êtes en ce moment. Si vous étiez motivé ce jour-là, plein d’espoir et de bonheur, vous aurez pu tout aussi facilement dire, « Ouah, quelle magnifique et florissante, ville ! »

Encore une fois, vous venez de décrire votre paysage intérieur, pas celui de la ville. Notre motivation personnelle souffre plus de la façon dont nous choisissons de voir les circonstances dans nos vies. Chaque fois que vous regardez une chose en fonction de votre humeur, sa perception changera.

Cela est dû au fait que nous ne voyons pas les choses telles qu’elles sont, mais que nous les voyons comme nous sommes. En toutes circonstances, nous pouvons chercher l’or (l’optimisme), ou chercher la saleté (le pessimisme). Et ce que nous recherchons, nous le trouvons. Cela parait simple dit comme ça, mais c’est la réalité. Vous en faites l’expérience tous les jours. Une journée de travail peut vous paraître terriblement ennuyeuse un jour et être totalement épanouissante le lendemain. Tout cela à cause de votre humeur.

Alors comment avoir une bonne humeur ?

Pour être en bonne humeur il paraît clair qu’il faut avoir de bonne intention et surtout une motivation à être dans un mouvement positif.

Votre humeur est temporaire et évolue au cours de vos journées. Parfois, elle peut durer plusieurs jours, voir même plusieurs semaines.

Dans tous les cas, votre humeur est régie par un process qui est composé principalement de votre façon de voir les choses. Par exemple, une personne qui est stoïque va avoir beaucoup moins de moment négatif car elle va voir la vie de façon plus factuelle et va accepter les difficultés ou les choses sur lesquelles elle n’a pas d’influence. Au contraire, une personne qui râle souvent et ne se satisfait jamais de rien va être plus souvent de mauvaise humeur.

Être de bonne humeur step by step :

 

1. Commencez par lister tout ce qui vous mets de mauvaise humeur.

Cette étape est primordiale pour réussir à vous débarrasser des petites choses qui vous plombent l’esprit et le moral.

Ça peut être par exemple un collègue qui vous casse le moral tous les matins, dans ce cas essayer de passer le moins de temps possible avec lui.

Vous avez peut-être des embouteillages tous les matins qui vous mettent de mauvaise humeur —> Changez d’itinéraire, d’horaire ou essayer un autre moyen de transport et si cela persiste allez même plus loin en changent de logement ou de lieu de travail.

Faites cette liste et supprimez comme vous pouvez les choses qui vous mettent de mauvaises humeur. Vous verrez qu’il y a énormément de petites choses auxquelles vous ne pensez même pas mais qui mises bout à bout, vous rendent de mauvaise humeur. Pour vous aider à chasser vos pensées négatives : Lisez l’article suivant –> ICI 

Comment être de bonne humeur ?

2. Lâchez prise.

Nous nous mettons bien souvent trop de contraintes, trop de pression à vouloir toujours exceller et être le meilleur. Ne soyez pas aussi dur avec vous même et permettez vous de profiter des moments de la vie, de votre quotidien. Depuis combien de temps n’avez vous plus profité d’un bon petit déjeuner ? Profitez de beaux paysages pour réfléchir à tout ce que vous avez déjà réussi dans votre parcours.

Rendez vous compte de la chance que vous avez de vous lever tous les jours dans un lit bien chaud, appréciez ces moments qui sont d’une simplicité absolue et qui sont une réelle chance.

3. Libérez-vous de tous ces projets que vous trainez derrière vous.

Combien de personnes ont un tas de projet commencé dans un coin de leurs têtes et n’aboutissent pas ? Combien de livre avez-vous sur une pile que vous avez achetés mais n’avez même pas commencé ?

Toutes ces choses aussi petites soient-elles restent présentes dans votre subconscient et pèsent sur votre moral même si vous n y pensez pas forcément.

Faites une liste de toutes ces choses (projets, livres, bricolages non aboutis etc) et supprimez-les définitivement. Ça ne sert à rien de s’obstiner à vouloir se forcer d’aller au bout si après 6 mois, vous n’avez toujours pas avancé dessus.

4. Pratiquez l’auto-motivation.

Pour commencer à vous auto-motiver, vous devez savoir quel est votre objectif ? Pourquoi est-ce que vous vous levez tous les matins ? (La bonne humeur ne peut pas en être un car c’est une conséquence de votre motivation.) Je vous invite à voir mon article sur la méthode Kaizen qui vous aidera à structurer vos objectifs.

Une fois vos objectifs définis, vous allez devoir mettre en oeuvre des actions pour l’atteindre. Vous pouvez suivre un plan constitué de routine qui va vous permettre de faire toutes vos tâches en mode « automatique » et ne plus y penser jusqu’à l’atteinte de vos objectifs.

Le fais de simplement avancer vers votre objectif va déjà vous motiver. C’est un cercle vertueux qui va vous pousser à continuer de progresser vers ce qui vous motive et ainsi de suite.

L’auto motivation se compose également de pensées positives. Si vous êtes sportif, vous savez très bien que le simple fait de penser positivement va vous permettre d’aller bien plus loin qu’en étant négatif.

Vos pensées vous appartiennent, il n’y a que vous qui pouvez les contrôler. Une personne va voir un verre à moitié vide quand une autre le verra à moitié plein. Il y a toujours deux lectures pour un seul même événement :  Une lecture positive et l’autre négative. A vous de choisir de quel coté vous vous trouvez.

Les pensées positives vont vous permettre de voir les choses du bon coté et vont vous mettre de bonne humeur tout en ayant plus d’énergie pour passer à l’action et atteindre vos objectifs.

5. Mettez en place des routines

Pour être de bonne humeur, il vous faut également des routines qui créent une ambiance positive dans votre vie. Par exemple tous les matins je me lève avec une musique qui me motive en buvant mon thé. Ce moment me permet de me concentrer sur la journée qui m’attend et réfléchir à tout ce que je vais faire. C’est aussi un moment de réflexion qui m’est important pour vaguer et laisser passer mes pensées s’exprimer.

Mettez-vous également une routine sportive en place. Rien de mieux que de faire du sport pour s’aérer l’esprit et se sentir accomplie. En plus de vous sentir en forme et de bonne humeur, vous allez booster vos hormones ce qui est bon pour votre humeur ! Bingo. Faites du sport. Ça peut être de la course 2x par semaine ou même du Yoga ! L’important est de se bouger. 

Si vous cherchez un exemple de routine parfaite pour le matin, je vous invite à lire l’article sur le livre de Hal elrod –> ICI 

Conclusion

Je pense avoir fait le tour de tout ce que vous devez savoir pour avoir une bonne humeur. Mettez en pratique les différentes étapes que j’ai citées et vous verrez très rapidement votre humeur se métamorphoser.

Avez cette méthode, vous allez forcément avoir des coups de blues, la vie est faite de hauts et de bas mais pensez à ces astuces et remontez vite la pente ! Parfois, il suffit de faire une tâche qui n’a rien à voir avec vos objectifs pour changer d’humeur et c’est reparti pour un tour.

Faites vous confiance, rien n’est insurmontable.

Laissez en commentaire votre avis et vos astuces, je me ferais un plaisir de vous répondre.

Pin It on Pinterest