Sélectionner une page

▷ Comment utiliser la Loi de Parkinson à votre avantage ?

Mis à jour le 28/03/2021 | Publié le 30/12/2020 | Productivité

Tirez parti de la Loi de Parkinson 

Qui n’a jamais entendu parler de la Loi de Parkinson ? Savez-vous vraiment en quoi consiste-t-elle et surtout comment l’utiliser ?

Peut-être avez-vous des tâches ou même des projets à rallonges qui prennent beaucoup de temps ? Pensez-vous pouvoir réaliser toutes les tâches que vous souhaitez faire dans une seule et même journée ? Pour beaucoup, cela semble infaisable, et c’est normal.

Rassurez-vous, il existe une personne, du nom de Cyril Northcote Parkinson, qui s’est penché sur le sujet et a découvert, au travers de ses travaux, un phénomène commun à notre nature Humaine.

Ce chercheur est l’auteur de nombreux ouvrages, dont l’un des plus importants : L’évolution de la pensée politique, publié en 1957.

Comment utiliser la loi de Parkinson à votre avantage ?

La Loi de Parkinson est apparue pour la première fois en 1955 dans un article de The Economist intitulé “Parkinson’s Law ».

Cette loi pourrait se résumer simplement à : Travailler moins et mieux.

C’est tout pour moi. Bonne journée !

Non, je plaisante. Rassurez-vous ! La Loi de Parkinson va bien plus loin, allons voir cela ensemble.

Alors, en détail, qu’est-ce que la Loi de Parkinson ?

La loi de Parkinson peut s’illustrer de la manière suivante :

Si vous vous donnez deux semaines pour réaliser un travail qui peut être réalisé en une semaine, la réalisation de ce travail prendra effectivement deux semaines.

Pour faire court, on peut observer que tout travail tend à se dilater dans le temps qui lui est impartie.

Il y a même pire !

Si vous définissez une tâche sans limite de temps pour la réaliser, celle-ci risque bien de s’éterniser et vous n’allez peut-être jamais la finir.

Par conséquent, cela veut aussi dire que si vous vous fixez un délai d’une semaine pour une tâche, la Loi de Parkinson dit que vous allez mettre une semaine et que si vous vous fixez un délai d’un mois cela vous prendra un mois.

La Loi de Parkinson autrement

On parle presque toujours de la Loi de Parkinson vis-à-vis du temps nécessaire pour effectuer une tâche.  Cependant, ce principe peut être étendu à d’autres domaines que la gestion du temps et la productivité personnelle.

Plus précisément, une version étendue et plus généralisée de la loi de Parkinson est que “le travail s’étend pour consommer les ressources disponibles pour son achèvement”.

Cela signifie essentiellement qu’une fois que les ressources, telles que le temps, l’argent et l’effort, sont mises à disposition pour une certaine tâche, les gens ont tendance à les utiliser toutes, même dans les cas où elles ne sont pas utiles.

Par exemple : Un chef de projet qui a un budget de 400 000€  et 3 ingénieurs dans sa team, va trouver des solutions pour 400 000€ et utilisez toutes ses ressources alors qu’il aurait peut-être pu répondre au même besoin pour deux fois moins d’euros et de ressources.

Cela signifie que, tout comme les personnes ont tendance à prendre autant de temps qu’elles ont à leur disposition lorsqu’elles doivent accomplir une tâche, elles ont aussi tendance à utiliser toutes les ressources disponibles qu’elles en aient besoin ou non.

Comment se servir de la Loi de Parkinson à son avantage ?

  1. Commencez par faire une liste de vos tâches à accomplir.
  2. Estimez le temps que vous pensez prendre pour chaque tâche et divisez-le par deux. Oui par deux. Vous devez considérer le fait que se fixer un délai est un élément crucial pour avancer.
  3. Utilisez ce désir humain et instinctif de compétition qui alimente vos journées pour réussir à gagner contre vous-même. Vous devez gagner contre la montre ; efforcez-vous de la battre comme si c’était votre adversaire, sans prendre de raccourcis mais en produisant avec tout autant de qualité.

Vous avez pleins d’autres chose à faire dans la journée, alors essayez la Loi de Parkinson qui est de vous faire gagner du temps sur vos tâches.

Au début, il s’agira en partie de voir la précision de vos projections de temps pour les tâches. Certaines peuvent être parfaites au départ, d’autres peuvent être gonflées. Il se peut que vous ne puissiez pas respecter les délais prévus lorsque vous réduisez de moitié le temps alloué, alors essayez d’allonger les délais.

Ne revenez pas directement à l’allocation de temps initiale, car il peut y avoir une durée optimale entre les deux.

Gardez bien en tête que le travail peut bien souvent se dilater à l’infini, mais il ne peut pas se contracter à l’infini.

La Loi de Parkinson en une astuce :

Si vous travaillez sur un ordinateur, un Timer vous sera très utile lorsque vous commencerez vos tâches.

Il vous fera également gagner un peu de temps, car il vous permet de voir d’un seul coup d’œil combien de temps il vous reste.

Comment utilisez-vous la Loi de Parkinson à votre avantage ?

Commentez ci-dessous 😊

Lien des études sur la Loi de Parkinson.

0 commentaires

Laisser moi un commentaire 🙂

Recevez le guide ultime de la productivité!

Recevez le guide ultime de la productivité!

 

Vous allez recevoir les clés pour maîtriser votre temps, votre énergie et votre attention. 


Vous allez également rejoindre ma Lettre privée™.

Vous allez recevoir votre document par mail ! Bonne lecture :-)

Pin It on Pinterest

Share This